L’unité du Génie militaire et l’intimidation armée au Gabon : Les motivations professionnelles du racket des « gens d’armes »

Revue Internationale de Politique Comparée, Volume 22, n°1, 2015

Les actes d’intimidation obéissent également à des motivations individuelles inscrites dans une dynamique professionnelle : revaloriser la condition sociale du militaire et améliorer son salaire.

En 2012 l’unité du Génie militaire est déployée pour distribuer de l’eau dans des quartiers modestes de la capitale gabonaise Libreville ; des soldats 2e classe intimident et rackettent les habitants. Cet article montre que ce comportement par les soldats gabonais tient plus à des enjeux socioprofessionnels que politiques. L’accent est mis sur la condition sociale des militaires u rang étudiés comme un groupe professionnel distinct de leur hiérarchie. Ainsi l’intimidation est d’abord l’externalisation de la frustration d’une troupe en désespérance sociale, ensuite un phénomène régulateur de la profession militaire et du système politique autoritaire qui met en concurrence ses forces armées.

Direction :

Axel Augé

Axel Augé est maître de conférences à l’université de Rennes 2 et détaché aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan […]