Table ronde

La redéfinition des enjeux politiques locaux : étude des systèmes de conflits

4 novembre, 13h45. Auditorium de la Mairie de Paris

Si la recomposition des liens politiques et sociaux entre les individus et les communautés connaissent une visibilité accrue dans les situations guerrières, la constitution de systèmes politiques locaux n’est pas entièrement imputable au déclenchement des violences.

Elle s’inscrit dans un processus où différents conflits (social, politique, économique) ayant une historicité propre s’imbriquent au point de former un système complexe entre les échelles locale, nationale et régionale (Sahel, Tchad/Centrafrique, Amérique Latine, Afghanistan).

Auditorium de la Mairie de Paris

Discutant :

Jaïr VAN DER LIJN

Jaïr VAN DER LIJN

Chercheur principal et directeur du programme “Opérations de paix et gestion des conflits”
Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI)

Jaïr Van Der Lijn est chercheur principal et directeur du programme Opérations de paix et gestion des conflits au SIPRI depuis 2013 où il dirige le programme Opérations de paix et gestion du conflit. Il est aussi associé à l’institut Clingendael et à la Radboud University Nijmegen. Il se spécialise dans la résolution de conflit, maintien de la paix, accords de paix et le rôle des Nations Unies. Ses travaux se focalisent principalement sur les tendances et le futur des opérations multilatérales de maintien de la paix.

Intervenants

Dr Amandine GNANGUENON

Dr Amandine GNANGUENON

Chercheur associée
Centre Michel de l’Hospital (Université de Clermont Ferrand)

Dr Amandine Gnanguênon est directrice du projet Guerre et recomposition du Politique (Guerre&Po). Hébergé par l’Institut des mondes africains (IMAF) à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), ce projet est lauréat du programme Emergence(s) 2012 de la ville de Paris. Elle est docteure en science politique de l’université d’Auvergne, chercheure rattachée au Centre Michel de l‘Hospital (Université d’Auvergne). Elle a été chargée de mission sécurité régionale (Afrique de l’Ouest) à l’ambassade de France de Dakar (2015), chercheure principale à l’Institut d’étude de sécurité (ISS) au bureau de Dakar (2014) et chargée du programme Afrique à l’Institut de recherche stratégique de l’école militaire (IRSEM) de 2010 à 2013. Ses recherches portent sur la régionalisation de la conflictualité en Afrique (systèmes de conflits) et sur l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA).
Dans le cadre du projet, elle étudie l’évolution des systèmes de conflits au Sahel et leur impact sur la recomposition de l’espace politique géographiquement délimité par les Etats du G5 (Mali, Mauritanie, Niger, Burkina Faso et Tchad).

 Dr Barnett R. RUBIN

Dr Barnett R. RUBIN

Senior Fellow et Associate Director du programme régional Afghanistan Pakistan
Center on International Cooperation (Université de New York)

Directeur d’études au Center on International Cooperation à New York University, Barnett Rubin est politologue et spécialiste de l’Afghanistan et de l’Asie du Sud. Il est
Guerre&politique – Dossier de presse | 28/10/2016 32
actuellement président conflict prevention and peace forum et membre du comité exécutif de Human Rights Watch Asie. Dr Rubin a écrit de nombreux articles et critiques de livres sur la prévention des conflits, la formation de l’Etat, et les droits de l’homme. A cet effet, il a publié The Politics of Preventing Violent Conflict (2002) and The Fragmentation of Afghanistan: State Formation and Collapse in the International System (2002; first edition 1995).

Dr Joost HILTERMANN

Dr Joost HILTERMANN

Directeur du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient
International Crisis Group (ICG)

Joost Hiltermann est le directeur du programme MENA à l‘International Crisis Group. Il est en charge des analyses pour l’organisation, la prescription de politique et de plaidoyer dans la région. Il a obtenu un doctorat en sociologie à l‘Université de Californie, Santa Cruz. Il est membre du Conseil d’Administration du Center for Civilians in Conflict (connu sous le nom CIVIC), membre du Conseil Consultatif du Arab Regional Office of Open Society Foundations et Adjoints de Recherche au MIT Center for International Studies. Ses recherches portent sur les menaces de sécurité, l‘autoritarisme, la démocratisation et l’Islam politique dans la région du Moyen-Orient.

Dr Annette IDLER

Dr Annette IDLER

Directrice des études du programme Changing Character of War
Université d’Oxford

Annette Idler est la directrice d’étude du programme Changing Character of War du Pembroke College. Elle est chercheuse associée au Department of Politics and International Relations, ainsi qu’au centre Conflict, Development and Peacebuilding de l’université d’Oxford. Elle est titulaire d’un doctorat du Department of International Development et St. Anthony’s College, Université d’Oxford et d’un Master en Relation Internationales du Department of War Studies, King’s college, Londres. Elle a travaillé pour le bureau du PNUD Crisis Prevention and Recovery ainsi que pour la commission économique de l’ONU pour l’Amérique latine et les Caraïbes. En 2015 elle a reçu le prix Cedric Smith pour le meilleur chercheur Peace and Conflict du Royaume-Uni.

Dr Antonin TISSERON

Dr Antonin TISSERON

Chercheur associé
Institut Thomas More

Antonin Tisseron est chercheur associé à l’Institut Thomas More et au GRIP. Titulaire d’un Master 2 de Défense (Université Paris 2 Panthéon-Assas) et Docteur en histoire des Relations internationales (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Antonin TISSERON réfléchit principalement sur les enjeux géopolitiques, de défense et de sécurité dans la zone Maghreb Sahel.