Coercition et capital en Afghanistan : l’ascension, la transformation et chute du secteur de la sécurité commerciale afghan

Publié dans Joakim Berndtsson & Christopher Kinsey (éd.), The Routledge Research Companion to Security Outsourcing, Routledge, 2016 : 41-51

Les sociétés privées de sécurité ont façonné un État rentier post-taliban, se nourrissant d’aides, de l’économie de guerre et des revenus licites et illicites qu’il génère.

Cet article porte sur les prestations afghanes de sécurité privée fournies aux coalitions internationales depuis 2001. Il montre comment le recours  par les acteurs afghans aux pratiques de sécurité commerciale est lié aux stratégies des acteurs internationaux. Il souligne ainsi la manière dont les spécificités de l’expérience afghane dans l’externalisation de la sécurité n’étaient pas seulement le  résultat d’une nouvelle manière occidentale de faire la guerre. Elles ont  plutôt  été enracinées et façonnées par les affrontements qui dominent le système de guerre afghan.

Si elles dotent ainsi les acteurs locaux d’une autonomie, elles induisent des effets imprévus et non intentionnels sabotant en partie le programme international de construction de l’État.

Auteur :

Christian Olsson

Christian Olsson est titulaire de la chaire en relations internationales, spécialisation : «paix, sécurité, conflits » à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Il est docteur en Science politique (Relations internationales) de l’Institut d’Études Politiques (IEP) de Paris. Il est également chercheur associé au Centre d’études sur les conflits, à […]